Réparation de carte électronique

Toute carte électronique est constituée de fonctions électroniques.

La réparation d’une carte électronique revient à comprendre quelle fonction ne marche pas et à cause de quel composant.

Un composant électronique défectueux a un comportement caractéristique de son espèce : Court-circuit, circuit ouvert  ou coupé.

Les sociétés et laboratoires spécialisés dans la réparation de carte électronique, comme Electronik Ménager, sont équipés de tous les outil et appareils de test et d’analyse pour réparer la plupart des cartes électroniques du marché.

Plusieurs méthodes existent pour effectuer avec pragmatisme et efficacité des test de cartes électroniques. La plupart sont basées sur le fait d’avoir des points de tests mais les nouvelles cartes électroniques, qui ont des joints de soudure de plus en plus rapprochés, rendent difficiles la mise en place de ces “points de tests”.

Détection des pannes de cartes électroniques

Un des instruments classiques utiles dans la réparation de carte électronique, est un multimètre avec ohmmètre et test diode. Cet appareil permet de vérifier les diodes et les transistors.

La fonction de test de continuité permet elle de vérifier qu’un circuit n’est pas coupé par un court-circuit ou un faux contact.

Ces 2 choses permettent de chercher la plupart des pannes et ce sans que la carte soit sous tension, afin d’éviter de se prendre du courant et de faire griller d’autres composants.

Pour bien appréhender la panne, il faut avoir le schéma de la carte. On peut les trouver en général sur Internet avec souvent des explications ou des schémas d’applications des composants.

On peut aussi regarder la carte avec une loupe ou quelque chose de plus “professionnel” pour voir où sont les composants grillés ou en mauvais état de fonctionnement.

Pour localiser la panne et le problème, on peut aussi examiner la carte de l’extérieur, par les dispositifs extérieurs qui y sot reliés (claviers, tableaux, boutons, etc..). L’alimentation du système est elle aussi à examiner avec précaution.

Problèmes EOS et DES

2 problèmes provoquent souvent des pannes dans des cartes électroniques: EOS et DES.

DES est une décharge électrostatique, c’est-à-dire un transfert rapide d’une charge électrique statique avec un différent potentiel  créé par une source électrostatique. En contact avec ou tout près d’un composant sensible, une “DES” peut endommager le composant.

EOS est une surcharge électrique pouvant avoir plusieurs causes comme une mauvaise manipulation.

Les composants électroniques sensibles à la décharge électrostatique (SDES) sont aussi sensibles aux surtensions d’énergie électrique élevée.

Cette sensibilité dépend de la construction et du matériau du composant, ainsi que de sa taille (ce qui fait que les composants étant de plus en plus petits, ils sont de plus en plus sensibles).

La “panne” d’un composant SDES peut être immédiate ou “trainante”; Ce dernier cas est le plus embêtant car le composant peut passer les tests et tomber en panne ensuite.

Pour éviter d’ajouter aux pannes existantes ou latentes, les outils et équipements doivent être vérifiés régulièrement, comme nous le faisons chez Electronik Ménager, afin d’éviter qu’ils ne produisent des pointes de tension, qu’on estime en général dangereuses pour  les composants électroniques si elles dépassent 0,5 volt, voir même 0,3 volt pour les équipements électroniques sensibles.

Pour prévenir des problèmes DES et EOS, des tests réguliers sont nécessaires.

Il faut aussi éviter les sources d’électricité statique  comme par exemple les isolants qui concentrent l’énergie au lieu de la laisser se répartir.

Des objets courants comme des sacs en plastique ou divers emballages en mousse de polystyrène sont  aussi générateurs d’électricité statique.

Des charges électrostatiques destructrices sont souvent induites sur des conducteurs proches comme la peau humaine. Ainsi, une personne chargées électrostatiquement peut endommager une  carte électronique en la touchant.

Les décharges électrostatiques  trop faibles pour être ressenties par l’être humain peuvent endommager les composants SDES.

Marcher sur la moquette (en supposant une humidité de 10-20%) peut induire une électricité statique de 35,000 volts !

Il est donc ultra important de protéger les cartes électroniques, lors des tests, vérifications, montages, réparations, par des environnements appropriés, sans électricité statique et donc notamment par des boîtes isolantes, des écrans de protection statique ou des matériaux dissipant l’électricité statique.

Qui dit réparation de carte électronique dit poste de travail protégé contre les DES/EOS

Ce qui précède implique donc qu’un poste de travail de laboratoire de dépannage de carte électronique comme chez Electronik Ménager, devra être protégé contre les DES/EOS et donc être fait de matériaux isolants contre l’électricité statique et évitant l’utilisation d’équipements de réparation, fabrication ou test produisant des pointes de tension susceptibles d’abîmer des composants électroniques.

Pour la protection DES, il y un chemin de mise à la terre afin de neutraliser les charges électrostatiques qui pourraient atteindre un composant ou une carte électronique.